La spiritualité c’est aussi la légèreté…

Je vous propose d’y goûter au travers de l’alimentation : pas question de s’imposer un régime ni de devenir végétarien (quoique…) mais de prendre soin de vos ressources naturelles, au moins de temps en temps.

Avez-vous déjà pratiqué le yoga? Vous êtes-vous penché sur la médecine chinoise ou les principes de l’ayurveda? Et bien même si ce n’est pas le cas, voici un livre de cuisine peu ordinaire mais très alléchant : « Yogafood – recettes et conseils nutrition pour gagner en vitalité et sérénité » de Pamela Weber aux éditions Mango – In&Out.

Je ne vous apprendrai pas, chers lecteurs, la réalité de la relation fusionnelle entre ce que l’on mange et ce que l’on est, entre la qualité de notre nourriture et celle de notre santé physique et mentale. Et parmi les centaines d’ouvrages qui traitent du sujet nourriture-soin de soi, j’ai trouvé celui-ci curieux, gai, souple et appétissant. La première partie traite des quatre principes du Yoga de l’alimentation (observation, équilibre, non-réactivité, souplesse) et du fait de pouvoir adapter -« étirer » comme au yoga- les recettes, afin de rester ouverts aux autres. Et j’adore ce concept de ne pas être pris dans un carcan culinaire.

D’ailleurs, rien ne vous empêche de piocher dans cet exemplaire comme dans celui du reste de la collection* et-ou de craquer de temps en temps sur des recettes « traditionnelles » ou plus riches. Tel est mon cas puisque ma religion gourmande m’interdit de renoncer à toute une série d’aliments dits moins « sains » !

Mais à n’en pas douter, on prend goût à la salade tiède pois chiches-artichauts, aux granolas pépites de chocolat, au caramel craquant graines de sésame, au risotto courge butternut et petits pois, aux McBean burgers ou encore aux poires farcies aux amandes. Les galettes « ménage à trois » et salsa fresca permettent d’accommoder les restes et la salade « déesse de la verdure » de dîner léger. Et que dire des tartines au beurre de pomme, concentré de compote où les pommes cuisent très très longtemps pour faire caraméliser le sucre qu’elles contiennent?

Comme souvent, c’est l’objet livre qui m’a plu, son format, sa couverture rigide et son papier non glacé, ainsi que ses illustrations. Et puis j’ai apprécié son contenu différent et ses conseils bienveillants qui tendent à faire comme bon nous semble, c’est-à-dire comme nous guiderait notre corps, à condition de l’écouter.

Ressentir les aliments qui nous font du bien à nous, adopter les bons gestes qui font des repas un moment de pause, savoir dire oui ou non dans la composition de nos placards, tout en lisant quelques astuces pour bien digérer, cela fait de ce book un programme complet de bien-être sans renoncer à la gourmandise. De vous à moi, c’est même la première fois que je lis le nom de Deepak Chopra et Thich Nhat Hanh avant de préparer des lasagnes aux légumes et seitan, car le yogafood, c’est tout autant une assiette qu’un comportement.

Alors bon yogafood et, comme le dit l’auteur, Pamela Weber : « Om » appétit!

*dans la série : Ayurvedafood, Okinawafood, Beautyfood et Runningfood.

ndlr : le seitan est un aliment à partir de blé et d’épeautre très protéiné, qui remplace la viande.

Facebooktwittergoogle_plusmail