Le Champ des Possibles vous propose de bien terminer l’année avec un petit exercice de développement personnel utilisé en hypnose : débarrasser son grenier intérieur.

Je vous propose  un vide-grenier plus personnel.

Fermez les yeux et imaginez-vous montant les escaliers menant au grenier de votre être intérieur. Vous poussez la porte et y découvrez toutes sortes de malles, cartons, valises, cantines en métal, vieilleries en plus ou moins bon état et des objets pus récents. Vous décidez alors de trier, mais sans ouvrir les malles ou les cartons. Vous n’avez pas besoin de voir ou revoir ce qu’il y a dedans, votre esprit le sait, votre coeur aussi. Vous devez juste libérer cet espace et vous débarrassez de certains encombrants…

Là, vous vous emparez d’une boîte de taille moyenne et pourtant lourde, ici un grand carton bien léger mai prenant trop de place, là dans un coin, une malle qui pèse une tonne. Que vous faites-vous de tout ceci : vous les traînez dans les escaliers pour les faire descendre jusqu’à la porte d’entrée, vers la voiture pour les emmener à la déchèterie? Vous les mettez de côté et appellerez un professionnel du vide-maison? Vous passez tout par la fenêtre du grenier, quitte à ce que cela se fracasse au sol, ainsi, ce sera plus vite broyé pour rentrer dans vos poubelles? Vous êtes pris d’une frénésie pour tout jeter ou vous prenez votre temps pour n’enlever que ce que, au fond de vous, vous savez ne plus devoir conserver?

Il y eut un temps où vous aviez encore besoin de ces choses, pour vous souvenir, pour vous rassurer, vous déculpabiliser. Ou vous n’osiez pas aller voir, par crainte d’être bouleversé-e ou parfois par quasi superstition. Par habitude ou crainte du vide. Par peur de manquer de repères. Aujourd’hui ce n’est plus nécessaire.

Prenez votre temps, ne cherchez rien, pesez les contenants, reposez-les, regardez-les, dépoussiérez-les éventuellement avant de les évacuer, mais inspirez, expirez…et videz.

Après ce petit vide-grenier émotionnel, je vous souhaite de passer des fêtes les plus légères et joyeuses possibles, paisibles et en partage.

Facebooktwittergoogle_plusmail