Je vous propose l’exercice de respiration en¬†pleine conscience suivant, enseign√© par Thich Nhat Hanh , un exercice simple et particuli√®rement b√©n√©fique. Il s’agit de prononcer mentalement, en position confortable (id√©alement allong√©e) :

J’inspire, je¬†suis conscient(e) de mon corps ;

J’expire, je souris √† mon corps.

J’inspire, je suis conscient(e) de tout mon corps ;

J’expire, je rel√Ęche toutes les tensions de mon corps.

Cela peut se d√©cliner diff√©remment, selon la situation. Vous pouvez √©galement compter le temps de l’inspire et celui de l’expire.

J’inspire, je suis conscient(e) de mon¬†coeur ;¬†

J’expire, je souris √† mon coeur.¬†

Chaque partie du corps et organe peut √™tre ainsi √©num√©r√©, ce qui revient √† “l’autoriser” √†¬†se rel√Ęcher et √† en prendre soin gr√Ęce¬†au sourire int√©rieur, qui arrose d’amour et de bienveillance notre propre “v√©hicule” qu’est le corps.

Ce petit exercice peut servir de base √† une m√©ditation guid√©e de pleine conscience, mais nous invite aussi¬†√† une concentration et une profonde d√©tente, permettant de l√Ęcher prise devant une situation de stress, d’angoisse ou en cas de r√©veil nocturne gr√Ęce au ressenti serein du corps mais il peut √©galement¬†soulager des maux. Et plus vous le pratiquez plus cela devient un automatisme lib√©rateur de tensions et de questions…

Bonne pratique chers lecteurs !

*in Prendre soin de l’enfant int√©rieur (Ed. Belfond).