La naïveté est une qualité en ce qu’elle distille un peu de fraîcheur, de candeur et surtout de positivité dans nos pensées et nos points de vue. Plusieurs blogs et sites proposent des news rafraîchissantes, des propositions d’actions bienveillantes, des paroles encourageantes, reflétant la part lumineuse de l’humanité, souvent écrasée par les faits et gestes sombres que seuls les médias mettent en lumière!

Ces derniers temps, je peinais un peu -automne oblige- à trouver des sujets pour ma rubrique du petit positif illustré… Et j’ai trouvé sur Facebook une page bien agréable, sur laquelle sont publiés des « histoires inspirantes qui restaureront notre foi en l’humanité » . Elle se nomme  » Foi restaurée, « la page naïve ».

Outre des reportages relais d’actions économiques ou sociales développant l’entre-aide et le courage, il y figure des  histoires individuelles comme celle « d’Ypsilanti dans le Michigan (États-Unis), un coiffeur qui a eu l’idée de proposer une remise de 2 dollars aux enfants qui acceptent de lui faire la lecture. Les livres proposés véhiculent une image positive des afro-américains dans l’espoir d’inspirer les enfants à faire des études et devenir « écrivain ou journaliste » par exemple. »

Mais il y a aussi de mini récits tous simples du quotidien, de personnes inconnues qui témoignent sur la page de leur étincelle positive du jour, offerte ou reçue. Témoignages de la vie courante, hashtags de citoyens. Et j’ai pris plaisir à parcourir ces petits pains croustillants de bonnes vibrations…

En voici quelques uns :

#167 « La bibliothécaire m’a prêtée une revue sans code barre donc sans l’inscrire sur ma carte de prêt. Elle me fait tout simplement confiance alors que c’est la première fois qu’elle me voit. Je suis restée bouche bée avec une discrète larme bien cachée tellement j’étais émue par son geste anodin à ses yeux…  » -Hakima

#161 « Hier, sortant de chez moi, mon voisin me signale que mon pneu droit est sensiblement moins gonflé que le gauche. Je regarde et fais la même constatation, le remercie et décide d’aller dans une station à côté pour le gonfler avant de me rendre au boulot.
Arrivé à la station, je me gare en face du gonfleur, enlève le bouchon de la valve, mais ô désespoir ça ne marche pas.
Accroupi à côté du pneu, je me tourne vers les autres clients en train de faire le plein de leur véhicule histoire de chercher un soutien du regard.
Le désespoir devait vraiment se lire sur mon visage car un homme en train de s’atteler à son plein m’a crié « Monsieur ! monsieur, j’ai un compresseur dans le coffre. Pour gonfler vos pneus. » Je m’approche de lui, tout content « Merci beaucoup ! C’est super de votre part ! En revanche je sais pas trop comment le faire fonctionner. » J’abuse un petit peu, je l’admets. « Si vous attendez une petite minute je vais vous le faire. »
Voilà, foi restaurée pour quelques temps. »-Luc

#152 « Dans le train, le contrôleur passe et aucun moyen de trouver mon abonnement dans mon sac à dos alors que j’ai fait biper ma carte avant d’entrer à l’intérieur. Le contrôleur finit le wagon et me laisse le temps de chercher. Ensuite il revient mais je n’ai pas retrouvé mon abonnement… Il me dit qu’il est obligé de me demander de payer un billet, mais quand je sors ma carte bleue electron il m’affirme que ces cartes ne fonctionnent pas avec leurs appareils. Comme si cela était mon problème que leurs appareils ne prennent pas toutes les cartes ! Monsieur veut donc me verbaliser et me demande une pièce d’identité, le ton monte un peu et soudain un homme s’approche et propose de me payer le billet à 15€30 pour que j’évite l’amende ! C’était tellement inattendu !! On s’est mis d’accord après le départ du contrôleur pour que je le rembourse et lui ai donné mon numéro et mon adresse mais on s’est rendus compte qu’on prenait le même train presque tous les jours. J’ai donc pu lui rendre ses sous dès le lendemain dans le train ! Finalement, mon abonnement se trouvait dans une petite poche de mon sac où je ne le mets jamais. Je ne sais pas comment j’ai pu l’y mettre sans faire attention. Voila, c’était mon petit témoignage. 🙂 « -Jonathan

Et une petite dernière, hors des frontières :

#153 « Nous venons de rentrer de nos vacances en Chine et nous y avons vécu une petite expérience très positive. Comme nous aimons bien voyager hors des sentiers battus, nous sommes allées visiter l’ouest chinois. Etant dans une région peu touristique, ce qui devait arriver, arriva : nous nous sommes perdues dans le Xinjiang. Alors que la nuit tombait et ne sachant pas où nous nous trouvions, on décida de demander de l’aide aux passants. Aucun ne savait l’anglais, ni le français, ni l’espagnol, mais ils voulurent tous nous apporter leur aide et nous sortir de notre détresse et ils réussirent à nous guider d’une façon ou d’une autre jusqu’à une petite auberge très bon marché où nous apprîmes que nous étions à l’autre bout de kachgar et décidâmes d’y passer la nuit. Le lendemain matin, l’aubergiste refusa d’accepter notre argent et nous expliqua dans un anglais approximatif qu’il nous l’offrait ! » -Magalie et Samia.

D’autres illustration positives sur : https://www.facebook.com/foirestauree/?ref=page_internal

 

Facebooktwittergoogle_plusmail