La période festive s’étant retirée comme la mer, avec un étrange mélange de trop plein et de peu, il reste le creux de la vague d’hiver : et si nous imaginions un exercice pour se régénérer en ce début d’année ?

Personnellement j’aime bien les listes.

Je m’aperçois que celle de mes souhaits s’amenuise d’année en année : non que tous mes vœux soient comblés mais ils se raréfient, tout simplement parce que j’ai appris à éliminer les résolutions et à n’émettre que ce qui parait fondamental à mes yeux. Comme lorsque je suis devant un autel, au moment d’allumer mon cierge : je ne vais pas demander la réalisation d’une foultitude de bienfaits, alors je ne formule que l’essentiel.

Reprenez la liste de l’an passé si vous la possédez, sinon essayez de vous la remémorer -au passage un bon exercice, s’il en est, conjuguant mémoire et retour sur soi. Vous y êtes? Quelle ligne supprimez-vous cette année car vous jugez qu’elle n’est finalement pas un élément essentiel de votre bonheur ? Si vous pouvez en effacer plusieurs, c’est encore mieux. Démarrez ainsi l’année à un niveau d’attente moindre et peut-être allégés de trop d’aspirations. Comme une détox d’objectifs, un recentrage spirituel indispensable, moteur d’un redémarrage de notre enthousiasme.

En complément de cet exercice, vous pouvez ajuster votre moral et votre forme par de petites touches de bien-être.

Dans le livre de Françoise Réveillet « 10 minutes pour soi » quelques recettes figurent pour se régénérer : pleurer car on n’aime pas les fins, car le manque des êtres se fait tant sentir, car on a trop peu pleuré ces dernières années… « Et ne pleurer jamais c’est ne pas vivre. Pleurer, il faut que ça ait lieu aussi. » (Marguerite Duras)

Mais aussi, à répéter au quotidien, « prendre l’air 5 min, et respirer un bon coup, faire un exercice de gym, sauter, danser ont des vertus d’apaisement » ; « effectuer 3 respirations abdominales de base puis se laisser aller à une  respiration calme et régulière » ou encore « visualiser un paysage apaisant, souriant, un endroit que vous aimez et vous abandonnez quelques instants à l’ambiance de ce lieu, aux sensations de plaisir que vous éprouvez. Votre respiration agit comme un souffle sur le lieu ou le paysage choisi. Laissez-vous bercer. Puis, lentement, ouvrez les yeux et revenez à la réalité ».

Je vous souhaite de bons exercices qui régénèrent et si vous avez quelques suggestions, elles sont les bienvenues.

Excellent début d’année chers lecteurs!

Facebooktwittergoogle_plusmail